Teaser Cryo Treatment
at -110 °C
Choisissez une langue

Cryothérapie du corps entier en chambre froide en cas de troubles du sommeil primaires et secondaires liés à la douleur

Des applications de froid sur l'ensemble du corps peuvent provoquer de manière directe - par la régulation du niveau d'activité du système nerveux central - et aussi indirecte, par exemple par la suppression de la douleur, une amélioration du rythme de sommeil.

Quand un trouble du sommeil n'est pas d'origine organique ni psychique, alors on parle d'insomnie primaire. Un trouble du sommeil qui a pour origine des douleurs chroniques compte parmi les insomnies secondaires. Il est le résultat d'un autre problème de santé. 

L'expérience montre que, malheureusement, on en vient trop souvent à penser que c'est le sommeil lui-même qui est perturbé. Tous les problèmes d'endormissement ou de sommeil ne devraient pas être pris à la hâte pour des perturbations du rythme de sommeil. C'est même souvent cela qui est à l'origine de troubles effectifs du sommeil, d'autant plus si l'on recourt très rapidement aux somnifères. Avant d'y avoir recours, il faut être bien conscient d'une chose : le rythme de sommeil est avant tout une conséquence logique du comportement de veille. C'est pour cela qu'il est également possible d'atteindre une amélioration à l'aide de moyens et procédés relativement simples (activité physique, modification du comportement de résolution de problèmes). Les thérapies physiques basées sur le principe « stimulus-réponse-adaptation » (voir aussi le chapitre 2) sont tout à fait indiquées pour réguler les rythmes de sommeil perturbés. Elles équilibrent le psychisme et augmentent le métabolisme musculaire. Même en amont d'un trouble du sommeil naissant, elles constituent une bonne prophylaxie.

On ne parle d'une véritable insomnie, qui doit aussi être traitée comme telle, que lorsque le sommeil est perturbé pendant plus d'un mois sans interruption, lorsque la perturbation se produit au moins trois fois par semaine, et lorsqu'il s'ensuit une réduction des performances accompagnée de somnolence diurne.